Ces Renault inconnues qui nous sont familières Etrangères

 

Depuis les années 50, la Régie Renault a pu, avec plus ou moins de bonheur selon les pays ou les époques, commercialiser ses modèles à l'étranger, soit sous sa propre marque, soit sous des marques locales. La plupart du temps les véhicules étaient fabriqués en France puis exportés, mais pour certains pays comme le Brésil, la Turquie ou encore l'Espagne, les voitures étaient fabriquées sur place. Quelquefois, il n'était pas possible ou pas souhaitable d'utiliser le nom commercial d'un véhicule à l'étranger.

Ainsi Renault n'est propriétaire de la marque Alpine qu'en France, car à l'étranger, ce nom appartient à d'autres. Au Mexique, on choisit le nom Dinalpin (probablement un mélange astucieux entre le "Dino" de Ferrari et l'Alpine), au Brésil on opta pour un nom tout à fait nouveau, la Willys-Overland Interlagos, tandis que dans la grande majorité des autres pays le nom de Renault Gordini fut préféré ; Gordini, qui était justement le nom de la gamme Dauphine sur le continent américain !

Alors que des modèles tels que la Fuego conservèrent leur nom d'origine (pensé dès le départ avec l'idée d'exportation en tête, il est vrai), d'autres modèles se virent attribuer un nom plus commercial que leur simple désignation numérique française : aux Etats-Unis la Renault 21 devint, dans ses versions tricorps et break, la Renault Medallion. Pour le marché colombien, elle s'appellera la Renault Etoile, dont deux versions l'Etoile Penta et l'Etoile Bravo, seront familièrement appelées Renault Penta et Renault Bravo. De la même façon, la Renault 17 devint à son tour une Renault Gordini aux Etats-Unis. Mais il n'y a pas que la sonorité qui joue dans le choix d'un nom ; ainsi, la superstition peut parfois conduire à des changements imprévus : la même Renault 17 deviendra ainsi la Renault 177 en Italie afin d'éviter l'usage d'un nombre considéré comme portant malheur en terre transalpine. Reste à savoir pourquoi elle n'y a pas simplement été rebaptisée Renault 13 !

La Renault 12, sa grande soeur (dont elle était au départ une version coupé) est l'un des modèles qui connut le plus de succès à l'étranger, et dans les pays du Maghreb on en rencontre encore beaucoup, preuve de l'endurance du modèle. Elle devint la Renault Toros en Turquie, la Renault Sedan au Mexique, la Renault Virage en Australie (au moins pour certaines versions), tandis que Ford la commercialisa au Brésil sous les noms de Corcel puis Del Rey.

La Renault 9 et sa frangine à hayon la Renault 11 ont eu une carrière des plus prestigieuses à l'étranger, depuis leur lancement réussi sur le marché étasunien à la fin des années 70 sous les noms de Renault Alliance et Renault Encore (puis Alliance Hatchback), et jusqu'en 1995 en Turquie, où l'on continuait encore de les construire, parfois dans des versions à la façade un peu relookée. On trouve donc en Turquie des Renault Broadway, des Renault Fairway, des Renault Spring, qui sont autant de variantes de la Renault 9, tandis que la Renault Flash est une Renault 11. Beaucoup de ces noms étaient au départ en France ou dans d'autres pays les noms de séries limitées, qui finirent donc ici par devenir les noms à part entière de ces modèles.

De la même façon, la Renault Le Car américaine (pas trop futé non plus comme nom...) avait été lancée comme simple Renault 5, puis Renault 5 Le Car, avant que le nom de série spéciale ne devienne le nom unique de la R5 outre-Atlantique. Notez toutefois qu'au Mexique on en trouve aussi sous le nom de Renault Mirage. Avec une longévité encore plus extraordinaire que les Renault 9 et 11, la Renault 5 a continué d'être produite en Iran jusqu'en 2005 ! Elle commença là-bas dans une version spécifique à 5 portes qui n'apparaîtrait que deux ans plus tard en France, vite supplantée par la Supercinq chez nous. En revanche, le modèle continua d'évoluer en Iran hors de l'influence de la Supercinq, devenant la Pars-Khodor Sepand, puis la P.K. Même la New P.K. introduite en 2004 reste une variante encore bien reconnaissable de notre Renault 5 nationale ! Au chapitre des noms idiots pour nos oreilles françaises, il y a encore pire que la Le Car... L'Estafette détient sans doute le record avec les noms de ses (rares) variantes américaines, jugez-en plutôt : la Petit-Panel (camionnette simple), la Hi-Boy (version surhaussée) et la Petit-Wagon (micro-car)...

Lorsque la Clio est devenue le premier modèle de Renault à bénéficier d'une diffusion quasi-planétaire, il fallait s'attendre à ce que des variantes de nom apparaissent... Mais finalement elles sont peu nombreuses. Lorsque la version tricorps de la Clio II sortit sur les marchés étrangers, elle garda son nom de Clio dans un certain nombre de pays, mais pas en Europe de l'Est, où elle reçut le nom distinct de Renault Thalia. Les versions tricorps de la Clio III s'appellent désormais Clio Symbol (parfois Clio Sedan) dans tous les pays, mais en Colombie seulement, ce modèle est proposé dans une version taxi spéciale sous le nom de Renault Citius. Seul le Japon a renommé depuis le début l'ensemble de ses gammes Clio en Renault Lutécia (avec l'accent aigu, s'il vous plait !), d'abord pour la French touch (Lutèce est le nom ancien de Paris) et aussi parce que "Clio" était déjà utilisé par une autre marque.

Dans le cadre de la fusion Renault-Nissan, la Clio tricorps est désormais commercialisée sous la marque Nissan en tant que Nissan Platina, dans les pays où Renault n'est pas implanté. De la même manière, le Kangoo devient le Nissan Kubistar, le Master devient le Nissan Interstar ainsi que l'Opel Movano, et le Trafic le Nissan Primastar (Opel Vivaro). La Dacia Logan est vendue dans une partie du monde sous le nom de Renault Logan, mais aussi maintenant comme la Nissan Aprio au Brésil, et même la Tondar 90 en Iran ! Par ailleurs, des versions spécifiques à certains marchés étrangers, arborent des noms qui leur sont propres, telle la Kangoo Nevo à conduite à droite pour le marché malaysien : toute noire, avec des chromes et des sièges en cuir, elle est souvent décrite comme la Renault Nevo. Une autre Kangoo malaysienne (elles sont assemblées à Kuala Lumpur), est appelée Kangoo Mirage. On les reconnaît surtout à leur calandre très spécifique.

Si la plupart des modèles décrits ci-dessus possèdent la qualité et les prestations des Renault vendues en France, l'histoire récente nous montre aussi des versions "locales" qui n'ont pas franchement hérité des mêmes standards de qualité : la Veek iranienne est une Scénic I avec façade spécifique assez hideuse, tandis que la Kazwa, piètre adaptation de l'Espace II pour le marché indien, a été interrompue peu de temps après sa sortie.

L'histoire des Renault étrangères est passionnante, et ces versions particulières dont nous n'avons fait qu'effleurer la carrière recevront peu à peu des pages spécifiques sur ce site. Mais il y a encore plus intéressant : ce sont les modèles développés spécifiquement par Renault ou ses filiales pour les marchés internationaux ou commercialisés par la Régie sur ces marchés. Je vous en parlerai ici très prochainement.

Stéphane BEAUMORT

 

4CV
  • 750 (USA)
  •        
    Dauphine
  • Gordini (USA, Brésil)
  •        
    Alpine
  • Dinalpin (Mexique)
  • Interlagos (Brésil)
  • Gordini (autres)
  •    
    Clio
  • Lutécia (Japon)
  •        
    Clio tricorps
  • Thalia (Europe de l'Est)
  • Clio Symbol (autres)
  • Clio Sedan (autres)
  • Citius (Colombie)
  • Platina
  • Dauphine
  • Gordini (Brésil)
  •        
    Espace
  • Kazwa (Iran)
  •        
    Estafette
  • Hi-Boy (USA)
  • Petit-Panel (USA)
  • Petit-Wagon (USA)
  •    
    Express
  • Rapid (Allemagne)
  • Extra (Royaume-Uni)
  •      
    Kangoo
  • Kubistar
  •        
    Master
  • Interstar
  • Movano
  •      
    R5
  • Le Car (USA)
  • Mirage (Mexique)
  • Sepand (Iran)
  • P.K. (Iran)
  •  
    R8
  • Dacia 1100 (Roumanie)
  •        
    R9
  • Alliance (USA, Canada)
  • Broadway (Turquie)
  • Fairway (Turquie)
  • Spring (Turquie)
  •  
    R10
  • 1100 (Royaume-Uni)
  •        
    R11
  • Encore (USA, Canada)
  • Alliance Hatchback (USA)
  • Flash (Turquie)
  •    
    R12
  • Toros (Turquie)
  • Virage (Australie)
  • Sedan (Mexique)
  • 1300
  •  
    R16
  • 1500 (Royaume-Uni)
  •        
    R17
  • R177 (Italie)
  • Gordini (USA)
  •      
    R21
  • Medallion (USA)
  • Etoile (Colombie)
  • Penta (Colombie)
  •    
    Scénic
  • Veek (Iran)
  •        
    Trafic
  • Primastar
  • Vivaro
  •      
    Logan
  • Aprio (Brésil)
  • Tondar 90 (Iran)
  •