Retour  la page d'accueil [X56] Laguna : la berline par excellence Les stars
La Laguna première génération
B56 [custom]
Remplaçante de la Renault 21, elle fut aussi la première Renault à ne plus porter un numéro. On la reconnaît à ses lignes très arrondies qui marquent une nouvelle ère, et son bec de fer caractéristique. Elle ne sera pas déclinée en version à coffre. Les anti-brouillards ronds permettent de reconnaître la Phase 2. Le carrossier Hartge proposa cette version musclée dotée du moteur de la Safrane Bi-Turbo, mais Renault ne montra pas d'intérêt pour ce modèle. Plusieurs Laguna ont concouru avec succès entre 1994 et 1999 au fameux championnat britannique. Cette audacieuse version à la calandre façon Audi provient d'Allemagne et semble l'oeuvre d'un professionnel.
La Laguna break première génération
Z56 K56 FEVER  Ambulance
Renault présente en 1995 ce break concept très chic pour annoncer son futur break Laguna. Reprenant le nom de la R21 Break, elle est plus sage que le concept Evado, mais ne manque pas d'atouts pour séduire, notamment sa surface vitrée. Comme pour la berline, ce sont essentiellement les anti-brouillards qui permettent de distinguer les deux phases. Extérieurement semblable à la Nevada, c'est un prototype "zéro émission" né en 1997 au sein d'un programme européen, et équipé d’une pile à combustible d'une autonomie de 500 km. Il y a eu peu de versions spéciales de Laguna I, mais cette ambulance présente, outre son toit surélevé, un porte-à-faux arrière allongé.