La Renault 25 et sa famille élargie... Les stars
Les prototypes de définition X29 La berline de série B29
RAFALE  BIO-AERO  V6 Turbo
Baptisé comme un avion et un voiture des années 30, ce protoype explorait la configuration tricorps. Développé en parallèle, ce prototype explorait une configuration bicorps, qui sera finalement retenue. Conçue pour remplacer les Renault 20 et 30, elle représente une vraie rupture, non seulement en termes de style, avec sa lunette arrière en forme de bulle, mais aussi en termes de qualité, même s'il reste encore beaucoup à faire. En Phase 1, cette version luxueuse et plus puissante se reconnaît facilement à sa calandre bordée de chrome.
Les limousines B29 Les variantes des carrossiers

V6 Prestige

V6 Cabriolet

Break de chasse
Voulant réinvestir le haut de gamme, Renault commercialise cette version longue très exclusive qui sera proposée en deux phases, en versions V6 Injection ou Turbo-DX, et même dans une version encore rallongée au milieu. Avec le grand Franco Sbarro, le carrossier rémois réalise ce prototype de prestige, totalement recarrossé. Le carrossier belge réalise cette variante sur une base de V6 Turbo, mais elle n'intéresse pas Renault. Cette conversion en break (plus tard sous la marque Elia) est facile à réaliser et trouve quelques acheteurs.
La cousine américaine X58 Le coupé X59
  MONACO
Une extrapolation de la 25 pour le marché américain. Une cinquantaine furent badgées Renault. Au rachat d'AMC par Chrysler, la Premier sort sous la nouvelle marque Eagle. Elle sera produite durant 4 ans, la deuxième phase se reconnaissant à sa calandre redessinée. Pour toucher d'autres clients et étoffer la gamme Dodge, Chrysler sort aussi cette Premier rebadgée. Réalisé à Billancourt, ce prototype de coupé resta finalement sans suite après le rachat d'AMC par Chrysler.
La remplaçante B54 Le break
QUESTOR Bi-Turbo
Modèle haut-de-gamme sans grande originalité, la remplaçante de la Renault 25 gagne en fiabilité et en qualité perçue, mais tirera sa révérence après huit ans, délaissée par un public qui lui préfère des modèles étrangers plus statutaires. Ce modèle doté d'un système de navigation par satellite se reconnaît à sa calandre cerclée de chrome. Il s'agit d'une version surpuissante élaborée par Herbert Hartge et dotée de jantes 18 pouces Bugatti. Heuliez réalise pour Renault ce prototype de break élégant, original et audacieux, qui reste hélas unique.