Série « R » : de la Renault 3 à la Renault 30 Les séries
Renault 3 Renault 4 Renault 5 Renault 6 Renault 7 (Siete)
Une R4 simplifiée et bon marché, vite supprimée du catalogue. La première voiture française à hayon resta 25 ans au catalogue. Elle révolutionna la marque et assura sa survie dans les années 1970. Développement plus cossu de la R4, elle fut plutôt une "mini-Renault 16". Une Renault 5 à coffre qui ne fut fabriquée et vendue qu'en Espagne.
Renault 8 Renault 9 Renault 10 Renault 11 Renault 12
La remplaçante de la Dauphine qui eut une mythique version Gordini. Version tricorps de la Renault 11, vendue sous le nom d'Alliance aux USA. Une simple R8 allongée pour lui donner un air plus cossu. Moderne pour l'époque, elle fut vendue aux USA sous le nom Encore. Robuste et populaire, elle est encore très répandue dans le Maghreb.
Renault 14 Renault 15 Renault 16 Renault 17 Renault 18
Trop originale, elle souffrit de son image publicitaire de "poire". Une version coupé de la Renault 12 qui devint un modèle à part entière. Première berline Renault à hayon, la "1500" fut aussi première "voiture de l'année". Une variante sportive de la Renault 15, appelée Gordini aux Etats-Unis. Sorte de Renault 14 à coffre, elle souffrit d'un certain manque de personnalité.
Renault 19 Renault 20 Renault 21 Renault 25 Renault 30
La première Renault moderne et la dernière à porter un numéro. Version "light" de la Renault 30, qui remplaça la R16 dans la gamme. Annonciatrice de changement, elle fut la Medallion aux Etats-Unis. Premier vrai haut-de-gamme qui remplaça la R30 et imposa un nouveau style. Berline cossue et première vraie tentative de haut-de-gamme pour Renault.
  • Les nombres 1, 13, 22 à 24 et 26 à 29 n'ont jamais été utilisés pour désigner des modèles Renault.
  • La Renault 2 fut élaborée en 1969, donna lieu à des prototypes, puis fut finalement abandonnée.
  • Seules les Renault 3, 4 et 8 se sont réellement appelées R3, R4 et R8, même si la Renault 6 était aussi appelée "R6" en interne chez Renault.
  • La Renault 5 eut aussi une carrière américaine sous son propre nom puis comme la Le Car.
  • La Renault 10 était appelée Renault 1100 en Grande-Bretagne, de même que la Renault 16 était appelée Renault 1500.
  • Envisagée dès la fin des années 60, La Renault 14 faillit s'appeler Renault 7.
  • La Renault 17 s'est appelée Renault 177 en Italie car dans ce pays beaucoup de gens pensent que le nombre "17" porte malheur.
  • La Renault 18 Break s'est appelée Sportswagon aux Etats-Unis.
  • La Renault 19 à coffre s'est appelée Renault 19 Chamade.
  • La Renault 21 Break s'est appelée Renault 21 Nevada et Savanna.
  • "Renault 23" est le nom donné par l'Auto Journal en 1973 à l'un des prototypes préfigurant la Renault 30.
  • La Renault 25 a failli s'appeler Renault 40.
  • La Renault 25 Limousine recarrossée par Heuliez a failli s'appeler Renault 35.
  • La désignation R40 a désigné tout à la fois un prototype destiné au marché argentin et la version finale du prototype Renault 25.